La conservation préventive

La conservation préventive est l'ensemble des moyens directs ou indirects mis en place sur les biens culturels et leur contexte de conservation.

Les objectifs sont multiples :

  • identifier les risques de dégradation, les prévenir et ainsi de prolonger la durée de vie des objets du patrimoine,
  • optimiser les moyens déjà existants,
  • communiquer sur les moyens et méthodologies à suivre, notamment grâce aux formations professionnelles.

Cela peut concerner :

  • les études climatiques et le contrôle de l'environnement,
  • l'élaboration et le suivi d'un plan de sauvegarde,
  • l'analyse des risques inondation / feu / vandalisme / vol / ou autre,
  • l'assistance à maitrise d'ouvrage pour des projets de conservation / architecture (construction de nouveaux musées / réserves / etc.)
  • l'évaluation des conditions de conservation dans une zone de réserve ou une zone d'exposition,
  • la gestion d'une activité biologique nuisible (insectes, champignons...).
  • l'organisation et le suivi d'un chantier des collections,
  • la réalisation d'un bilan sanitaire des collections,
  • l'aménagement de réserves muséales,
  • formation des personnes en contact direct avec les objets dans les musées, églises, châteaux, ou associations,
  • ...

Camille Béziers et Fleur Foucher de l'Atelier Hylé ont suivi durant l'année universitaire 2015-2016 le master 2 Conservation Préventive du Patrimoine de l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne et sont désormais diplômées dans cette discipline.

Elles exercent en indépendantes une activité de conseil dans ce domaine et peuvent être consultées par des institutions en direct ou dans le cadre de marchés publics.